Avec les gens du quartier

Avec les gens du quartier - Gaëlle Jolie

Dans mon quartier, une fête a été organisée pour que nous nous connaissions mieux. De nouveaux arrivants ont été le prétexte à sortir des tables, un soir de juillet, et à les installer sur la place principale. Le mot d’ordre avait été de rapporter sa propre vaisselle, couverts et assiettes, ainsi que des plats à partager. Pour éviter le gâchis, un buffet avait été dressé où chaque participant déposait une salade composée, une viande, du fromage, selon ce qui lui avait été attribué. Le comité organisateur m’avait demandé de créer une plaquette d’information, trois mois avant l’événement. Mon savoir-faire dans ce domaine est reconnu de tous dans notre petite communauté. J’ai déjà participé plusieurs fois à l’édition de dépliants d’associations villageoises. En sélectionnant des photographies des membres les plus connus, j’ai créé une fiche de participation avec toutes les informations sur le déroulement de la fête.

Je me souviens que j’avais eu un rendez-vous pour ma planification financière quand, avec Andy, Jeanne, Yan, Marco et Béatrice, nous avons regroupé les bulletins et dressé une liste de ceux qui viendraient. La deuxième étape était de leur assigner une tâche. Ils devaient produire un plat ou participer à une étape de la soirée, comme de mettre les tables ou encore de nettoyer et de ranger, quand tout serait terminé. Nous leur avions demandé de cocher le poste qu’ils souhaitaient occuper. Bien sûr, plusieurs journées ont été nécessaires pour trier et répondre à tout le monde. Heureusement, l’ambiance conviviale de ces moments a équilibré ce travail éreintant. Nous nous retrouvions chez l’un ou l’autre, tour à tour. Les dégustations de bons petits plats se sont succédé et nous en profitions pour avancer notre labeur. Imaginez plusieurs centaines de petits bouts de papier regroupés dans une grande urne, et que nous devions étudier un à un.

Le grand jour arriva et nous avons été bien étonnés de voir que l’organisation n’eut aucune faille. Dès le matin, les premiers à arriver ne demandèrent rien à personne, ils se mirent à œuvrer, et tout fut prêt plus rapidement que ce que j’avais calculé. Je pensais que tout cela prendrait une dizaine d’heures, au minimum, alors que la mise en place ne prit que six heures. Le temps était beau, pas un seul nuage ne voilait le ciel. Nous avons passé un moment extraordinaire et les photographies des tablées entourées de guirlandes multicolores ont fait le tour des réseaux sociaux. C’est décidé, cette année, nous recommencerons, à n’en pas douter.