Ma routine matinale

Sans mes petites habitudes quotidiennes, je suis perdue. Je me lève après m’être étirée dans mon lit. Je commence par une séance de méditation, pour réveiller tout mon corps, puis je pratique des exercices respiratoires. Je travaille les muscles de mon diaphragme, avant de commencer à muscler mes abdominaux. Je ne force jamais, suite aux conseils de Danye, mon professeur de yoga. Elle m’a proposé des cours à mon domicile. Une heure par semaine, avec mon professeur seulement pour moi, me permit de progresser dans la pratique de cette discipline. De mon côté, je lui ai donné un excellent contact pour un traitement anti teint terne. Après ces exercices pour réveiller mon corps en douceur, je chausse mes espadrilles et je pars pour ma course quotidienne d’une demi-heure. Je ne peux pas accorder une minute de plus à cette activité sous peine de ne pas prendre le premier repas de ma longue journée. 

Mon emploi du temps du matin n’est pas fini. J’avale un bon déjeuner en rentrant de mon jogging. Ensuite, je prends une douche et je m’apprête pour la journée. Tout d’abord, je me recouvre le corps d’une huile hydratante et nourrissante. Tous les trois jours, je passe un gommage sur mes jambes, mes genoux, l’arrière de mes cuisses et mes coudes. Le moment de mettre ma première couche de crème sur le visage commence après cette étape. Je pose un sérum, puis une couche pour l’hydratation. Une touche teintée est la bienvenue en hiver comme en été. Elle me permet d’unifier mon teint. Du mascara sur les cils, de la poudre sur les paupières sont indispensables. Par contre, je ne porte du khôl que pour les grandes occasions. Le rouge à lèvres est en option, mais je ne manque jamais d’y mettre un baume.

Un peu de parfum sur mes vêtements est la dernière touche à ma préparation matinale. Souvent, je vois mes nouveaux messages sur mon téléphone au moment de descendre en ascenseur. Arrivée à la porte de mon immeuble, parfois, je rencontre quelques voisins que je salue, à d’autres moments, je prends des nouvelles des familles, ou encore, j’aide une mère avec une poussette, chaque jour est différent. Ce qui ne change jamais, c’est ma tenue, qui est impeccable dans toutes les circonstances. Sauf quand j’ai rencontré Guy dans le couloir de mon étage. C’est une histoire tellement absurde et étrange, que je crois que jamais je ne la raconterai.